(in my hair), vidéo 2005

vidéo couleurs sonore, 8’36, 2005 en collaboration avec Aurélie Haberey / (in my hair), color and sound video, 8’36, 2005 in collaboration with Aurélie Haberey

Au fond d’un couloir, debout contre un mur, une femme détache ses cheveux. C’est le point de départ de ce monologue silencieux dans lequel elle met en place une image fantasmée de son corps. Elle utilise des ballons et joue à s’inventer des formes. Vêtue d’un débardeur et d’une culotte épaisse, elle est le seul personnage du film. La caméra est frontale et fixe. La qualité de l’image rend le contour du personnage incertain. L’alternance des scènes où la lumière est tantôt artificielle tantôt naturelle, ponctue l’action et induit des temps différents. L’agencement non chronologique des plans crée l’ambiguïté quant au temps réel de l’action. Parallèlement un enregistrement sonore relie ces ruptures temporelles.

sinopse_ingles: At the end of a corridor, standing against a wall, a young woman loosens her hair. This is the start of a silent monologue, in which she is inventing a fantasy image of her body. She is using balls and playing at inventing some forms. Wearing only a slipover and large pants, she is the unique caractere of the movie. The camera is staring at her. The quality of the images, makes the body’s contours indistinct. The alternation of scenes in which the light is sometimes artificial and sometimes natural, punctuates the action and lead some different moments. The unchronologic order of the plans, creates an ambiguity as to the real time of the event. At the same time, a sound recording joins up the temporal upset.

 

Advertisements