for a while, partition

For a While, partition voix pour la performance de Anne-Sophie Turion, Pannonhalma Août 2012, Résidence Parkinprogress 5, Pépinières Européennes et Moving House Foundation / score for voice for the perfom of anne-Sophie Turion, Pannonhalma august 2012, residence Parkinprogress 5, Pépinières Européennes et Moving House Foundation

page For a while

for a while est une intervention voix qui raconte une partie du processus de fabrication de attempt by a museum approach: possibility # 1, réalisée dans le contexte de la résidence.

Le processus réel de création de cette oeuvre, mêlé de souvenirs personnels, d’impressions subjectives des lieux, d’interrogations sur l’Art, sont racontés durant la performance de Anne-Sophie Turion Free replay.

Ce flot de paroles chuchotées, comme appartenant à mon espace mental, deviennent au fur et à mesure des passages, une sorte de musique rythmée par mes pas, et les mots que je dois dire, des notes de musiques dont l’intensité, la cadence et la nature même des mots font de ce moment un morceau de musique dont vous trouvez la partition ci-dessus.

for a while me place en personnage fictif, remettant en péril l’existence même de l’installation que j’ai réalisée et qui se trouve à proximité du lieu de performance. L’oeuvre devient accessoire ou lieu de fiction et remet en place un rapport subjectif et affectif de l’acte de création.

The actual process of creating this work, mixed with personal memories, subjective impressions of places, questions about Art, are recounted during the performance of Anne-Sophie Turion Free replay.

This stream of whispered words as belonging to my mental space, to become progressively passages, a kind of music punctuated by my feet, and I must say words, musical notes, whose intensity, pace and the nature of words make this moment a piece of music that you find the above score.

for a while I place fictional character, putting at risk the very existence of the installation that I made and is close to the place of performance. The work becomes incidental or place of fiction and puts up a report subjective and emotional act of creation.

Advertisements